Environnement

Environnement Environnement

Le recyclage protège notre environnement et, de ce fait, contribue à préserver les conditions de vie de tous les êtres vivants ainsi qu’un équilibre naturel et sain. En tant qu’entreprise, nous contribuons à entretenir une économie de recyclage durable en préservant les ressources et en accordant une place plus importante au concept de recyclage dans nos processus.

Voici un exemple de notre segment d’activité stratégique Diehl Metal Applications : le potentiel du processus de recyclage dans le domaine de la galvanisation des surfaces a été optimisé sur de nombreux points. Les revêtements en métaux nobles et en métaux de base sont retirés du matériau support, ce qui permet de les récupérer et de les recycler pour une nouvelle utilisation.

Nous veillons à éviter de produire des déchets lors de nos processus de production, également lorsqu’il s’agit de combustibles ou d’adjuvants. Lorsque ce n’est pas possible, nous faisons en sorte de les recycler.

Le cuivre, un matériau précieux avec un potentiel de recyclage imbattable

Pour le progrès technologique dans l’esprit du développement durable, les métaux sont indispensables. La demande augmente continuellement, par exemple, dans le contexte du tournant énergétique ou de la mobilité, ou encore dans le cadre de la transformation numérique. Dans notre segment d’activité stratégique Diehl Brass Solutions, le cuivre en grande partie utilisé dans la production de produits semi-finis est un matériau particulièrement durable : le cuivre peut être recyclé et réusiné aussi souvent que souhaité sans altération de sa qualité. Dans le monde entier, 9 millions de tonnes de cuivre sont recyclées chaque année. 80% du cuivre jamais produit sont encore activement utilisés aujourd’hui. Le laiton, alliage très prisé parmi les alliages cuivrés, est caractérisé par ses propriétés très diverses. C’est pourquoi il est devenu incontournable dans les applications de la vie quotidienne.

Les matières premières que nous utilisons se composent à 90 % de matériaux secondaires. Même les copeaux et les chutes produits par nos clients lors du traitement ultérieur nous sont retournés dans leur intégralité et réintégrés dans le processus de production. Cela permet non seulement de conserver des matières premières précieuses, mais aussi d'économiser beaucoup d'énergie. En effet, la réutilisation des matériaux en cuivre ne consomme que 15 % de l'énergie qui doit être utilisée pour l'extraction.

La décarbonation est un point de notre agenda qui revêt une importance toute particulière. Nos produits pour les transmissions électriques contribuent d’ores et déjà à la décarbonation. Nous avons par ailleurs lancé divers projets afin de réduire notre empreinte carbone de manière significative au niveau de l’ensemble de nos segments d’activité stratégiques. Le projet « DBS goes green » est d’une importance capitale. Le segment d’activité stratégique Diehl Brass Solutions (DBS) a pris dans ce cadre différentes mesures concernant l’efficience et l’approvisionnement énergétiques ainsi que la production individuelle d’électricité. Ces mesures contribuent à préparer notre fonderie, sur le site de Röthenbach, aux exigences de futurs dispositifs légaux et à préparer notre activité aux défis de demain.

Pour définir les objectifs en matière de réduction, nous évaluons l’empreinte carbone de notre entreprise suivant les dispositions prévues par le Greenhouse Gas Protocol (GHG). Les exemples de Diehl Advanced Mobility, notre segment d’activité stratégique à Zehdenick, sont une preuve concrète de notre engagement : des projets d’approvisionnement en électricité verte, de production individuelle d’électricité grâce à l’installation de panneaux solaires sur les toits des usines de production et de stations de chargement pour les automobiles électriques sont en cours de réalisation ou déjà finalisés.

  • Certifications obtenues en matière de management de l’énergie

    Comment avoir une visibilité globale sur ce qui est nécessaire au fonctionnement de la production ? Le management de l’énergie apporte la réponse. Cela signifie qu’il convient tout d’abord de procéder à un contrôle efficace de l’énergie : les consommations en cours doivent être suivies avec une précision exacte. Lorsque de fortes fluctuations sont constatées quelque part, nous en recherchons la cause. Les données fournies par les compteurs sont traitées de manière à ce qu’elles puissent être reliées avec exactitude à la source de consommation d’énergie. La gestion de l’énergie constitue la condition préalable pour consommer l’énergie de manière responsable et efficiente, afin d’améliorer continuellement l’empreinte écologique de notre production. La gestion énergétique met en évidence les potentiels d’optimisation continue des processus dans l’esprit du développement durable.

    Nous avons un comportement responsable en ce qui concerne la consommation d’énergie depuis un certain temps. Nous avons en effet de longues années d’expérience en matière de gestion de l’énergie suivant le principe la décarbonation. Le site de Röthenbach est, de loin, celui où la consommation d’énergie est la plus élevée. Depuis plus de dix ans, notre site est certifié suivant la norme ISO 5001, nos autres sites sont également certifiés suivant cette norme ou le Système de Management Environnemental et d’Audit (EMAS - « Eco Management and Audit Scheme »).

    Télécharger les certificats

Certifications obtenues en matière de management environnemental

Nous veillons à la protection de notre environnement naturel. Dans ce domaine également, nos sites de production disposent de systèmes de management. Le site de Röthenbach par exemple est certifié depuis 2004 suivant la norme ISO 14001 et notre site berlinois est certifié suivant le Système de Management Environnemental et d’Audit (EMAS - « Eco Management and Audit Scheme »). déjà depuis 1996. Nos sites brésiliens sont certifiés suivant la norme ISO 14001 depuis 2001.

Télécharger les certificats

Le système de management environnemental garantit un contrôle et une amélioration continus de nos processus suivant les critères environnementaux, par exemple en ce qui concerne l’efficience énergétique, les émissions ou la gestion responsable des eaux usées et déchets liés aux processus de production. Grâce au management environnemental, le suivi des stations de traitement des eaux usées ou de filtrage de l’air évacué est assuré sur nos sites de production. Des dispositifs de gestion des idées ont été mis en place, les équipes Opex et d’autres experts se réunissent régulièrement afin d’identifier des mesures pour réaliser des économies et des améliorations.

« REACH » est un règlement de l’Union Européenne (UE) sur les produits chimiques. Il fixe les dispositions relatives à la mise sur le marché, la fabrication et l’utilisation de tous les produits chimiques. Son objectif est de protéger la santé humaine et l’environnement. Ce règlement est valable dans tous les pays membres de l’UE et repose sur le principe d’une responsabilité renforcée des entreprises pour une utilisation sans risques de leurs produits.

  • Substances soumises à une procédure d’autorisation

    Afin de protéger la santé humaine, les substances pouvant être considérées comme préoccupantes seront soumises à une procédure d’autorisation.

    Dans le cadre de cette procédure, l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) publie régulièrement, sous forme d’une « liste de substances candidates », des propositions pour identifier des produits chimiques comme substances particulièrement préoccupantes. Au cours de l’étape ultérieure, il sera décidé si la substance inscrite sur la liste des substances candidates sera soumise à une procédure d’autorisation et, le cas échéant, si l’on peut s’attendre à des restrictions quant à l’utilisation de la substance concernée.

    https://echa.europa.eu/candidate-list-table

    Diehl Metall vérifie la liste des substances candidates chaque fois qu’elle est revue par l’ECHA.

    Le 27/06/2018, le plomb a été inscrit sur la liste de substances candidates particulièrement préoccupantes (SVHC – Substances of Very High Concern).

    Le plomb se trouve dans certains des articles fournis par Diehl Metall, où il est utilisé comme élément d’alliage. Diehl Metall informe ses clients conformément aux obligations prévues par le règlement REACH.

    La question de savoir si, dans le cadre de l’évolution du processus REACH, les applications en alliages de cuivre et de laiton à base de plomb seront soumises à d’autres restrictions – notamment à des procédures d’autorisation pour des usages spécifiques – nécessite des consultations approfondies qui sont encore en cours. On ne pourra probablement pas y apporter de réponse avant l’année 2020. Le fait que les risques liés aux manipulations de matériaux à base de plomb soient maîtrisés constitue une bonne raison pour ne pas mettre en place de procédures d’autorisation.

    Un délai de transition de plusieurs années est néanmoins prévu au cas où le plomb devait être soumis à une procédure d’autorisation. Les autorisations pour des usages spécifiques devraient être demandées au plus tard 18 mois avant l’échéance du délai de transition. Il est à prévoir que les autorisations en question seront délivrées par l’Agence des produits chimiques, étant donné que les techniques actuelles ne permettent par encore de remplacer les alliages d’usinage à base de plomb.

    Actuellement, il n’y a pas d’autres « substances particulièrement préoccupantes » répondant aux critères de la liste des substances candidates ou de l’annexe XIV du règlement REACH contenues dans les articles de Diehl Metall à un taux supérieur à 0,1%.

  • Fiches de données de sécurité

    Les barres, tubes, profilés, les fils et les pièces tournées, découpées et forgées fabriquées à partir de ces produits sont des articles pour lesquels l’élaboration de fiches de données de sécurité n’est pas liée à une obligation légale. Nous vous mettrons à disposition sur demande les fiches de données correspondant aux articles concernés.

  • Définition : Substance, préparation et article

    Les billettes coulées et les brames sont considérées comme des substances, s’il s’agit d’alliages, ce sont des préparations.

    Les produits semi-finis fabriqués à base des préparations (barres, tubes, profilés et fils) et les pièces tournées, découpées et forgées élaborées dans un second temps à partir de ces derniers sont considérés comme des articles.

    Cette classification a été élaborée suivant le document intitulé « Guidance on requirements for substances in articles », rédigé par l’ECHA.

  • Le règlement « REACH » et les déchets

    La ferraille et les copeaux métalliques sont considérés comme déchets conformément à la directive-cadre n°2006/12/CE relative aux déchets. Ils sont soumis au droit sur les déchets et n’entrent pas dans le champ d’application du règlement « REACH ».

You are currently using an outdated Internet browser, which is no longer supported for technical reasons. To use the Diehl website right, please use a modern browser in the latest version, such as Edge, Chrome, Firefox or Safari.

Consent

We would like to use Google Analytics to optimise the design of our website. Through this, Google collects data which is aggregated and made available to us as a statistical overview. By clicking "Agree", you consent to tracking by Google Analytics. This consent is voluntary and can be revoked at any time. If you click "Decline", no tracking will take place. For more information, please see our privacy policy.