Diehl Aviation se repositionne avec un concept d'avenir

Diehl Aviation se repositionne avec un concept d'avenirDiehl Aviation se repositionne avec un concept d'avenir
Diehl Aviation

Le fournisseur de l’industrie aéronautique réagit à la chute de son chiffre d’affaires à long terme

Le prestataire du secteur aéronautique Diehl Aviation, un des principaux fournisseurs d’équipements de cabine et de systèmes aéronautiques ainsi que de services annexes, a présenté son concept de positionnement futur en réponse à la crise de l’aviation déclenchée par le coronavirus. Avec ce dernier, l’entreprise assure sa position de leader du secteur.

À cette fin, Diehl Aviation lance un projet d’avenir, dont l’objectif est de doter la division d’une structure de coûts économiquement viable et durable d’ici fin 2022 grâce à une restructuration et de nouvelles avancées en matière d’innovation. Dans l’industrie aéronautique, la pandémie de coronavirus a entraîné une chute de la demande de près de 50 % depuis le printemps 2020. Les compagnies aériennes et les avionneurs supposent qu’il faudra des années avant d’atteindre à nouveau le niveau d’avant la crise.

Plus précisément, Diehl Aviation s’attend à ce que le volume d’affaires en 2022 soit légèrement supérieur à la moitié de celui de 2019. Dans son concept d’avenir, l’entreprise prévoit de conserver tous ses sites en Allemagne, employant environ 4 000 personnes dans le monde, 3 000 en Allemagne. Après un pic en matière d’emploi en 2019 avec environ 6 000 collaborateurs et des mesures de flexibilisation déjà mises en œuvre depuis lors, cela correspond à une réduction pouvant atteindre 1 400 emplois en Allemagne d’ici 2022. Nous souhaitons autant que possible éviter des licenciements économiques en appliquant des mesures acceptables au niveau social telles que la retraite à temps partiel, un programme basé sur le volontariat, une bourse d’emploi au sein du groupe, etc.

Tous les services, tous les sites et toutes les sociétés seront concernés, bien qu’à des degrés différents. Grâce à ces mesures, Diehl Aviation réussira à renverser la tendance en 2022 et à être à nouveau bénéficiaire dès 2023.

De plus, Diehl Aviation développera de nouveaux produits et participera à de nouveaux projets. Il s’agit notamment d’innovations en termes de produits pour des applications sans contact dans les cabines d’avions commerciaux, de l’entrée dans le segment de marché de la mobilité aérienne urbaine (Urban Air Mobility - UAM) ainsi que de la participation au projet militaire multinational Future Combat Air System (FCAS). L’entreprise participera également au développement de matériaux légers durables ainsi qu’aux systèmes afin de voler sans aucune émission.

Le 16 novembre, la direction a présenté son concept d’avenir au comité économique et a entamé des discussions avec les comités d’entreprise sur sa mise en œuvre. Le personnel a également été informé du projet. L’objectif est de conclure les pourparlers et de commencer les mesures de restructuration en 2021.

Avec son concept d’avenir, Diehl Aviation est déterminé à relever les défis actuels, à consolider et étendre son rôle de fournisseur de premier plan dans l’industrie aéronautique. La société entend rester à l’avenir le fabricant privilégié d’équipements de cabines et de systèmes aéronautiques pour les avions civils et militaires ainsi que pour les hélicoptères. Cela comprend également les prestations de services pour l’ensemble du cycle de vie que nous fournissons aux compagnies aériennes et aux clients dans le domaine des services.

Diehl Aviation est une division de Diehl Stiftung & Co. KG et regroupe toutes les activités aériennes du groupe Diehl sous une même enseigne. Dans l’industrie aéronautique, Diehl Aviation, qui comprend aussi Diehl Aerospace (une joint-venture avec Thales), est un fournisseur de systèmes de premier plan pour les solutions en matière de systèmes aéronautiques et de cabines. Diehl Aviation emploie actuellement environ 5 500 personnes. Parmi ses clients figurent les principaux avionneurs tels que Airbus (avions et hélicoptères), Boeing, Bombardier et Embraer, ainsi que des compagnies aériennes et des exploitants d’avions de passagers et d’affaires.